Fonds de la famille Mueg de Boofzheim - 54 J

Analyse

Le fonds comporte entre autres des notes généalogiques et héraldiques de Philippe Mieg.

Présentation du producteur

La famille Mueg, connue à Strasbourg depuis la fin du XIVe siècle pour ses activités commerciales, s'est divisée au XVIe siècle en plusieurs branches. L'une d'elles acquit en plusieurs étapes la seigneurie de Boofzheim et de Witternheim. Elle fut anoblie en 1577 et prit le nom de Mueg de Boofzheim. Mais en 1684 elle s'éteignit et ses biens passèrent à ses héritiers par les femmes, notamment les Voltz d'Altenau. Une partie des archives de la seigneurie parvint à la branche restée roturière des Mueg, les Mieg de Mulhouse. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les biens de leur détenteur, Edouard Mieg réfugié en Suisse, furent séquestrés par les autorités allemandes qui déposèrent aux Archives municipales de Mulhouse les documents qu'elles y trouvèrent. Ils y ont été laissés après la guerre et ont été inventoriés par Raymond Oberlé, dans le tome II de l'Inventaire des archives municipales, 1964, p. 78-88. C'est la partie la plus récente du fonds et la plus abondante. Une autre partie, plus restreinte, mais plus ancienne et contemporaine des Mueg eux-mêmes, avait échappé au séquestre allemand, parce que les détenteurs l'avait remise au musée familial Dollfus, Mieg et Koechlin. Cet organisme ayant été dissous en 1977, Philippe Mieg reprit son héritage et le confia aussitôt en dépôt révocable aux Archives départementales du Bas-Rhin.

Cote54 J

Dates1491-1981

Niveaurecordgrp

Périodes15e siècle; 16e siècle; 17e siècle; 18e siècle; Révolution de 1789; 1799-1814 (Consulat et Premier Empire); 1815-1870; 1871-1918 (annexion allemande); 1919-1945; Après 1945; Guerre 1914-1918; Guerre d'Indochine; Guerre de 1870; Guerre 1939-1945; Guerre d'Algérie

Rattachement

      Intégrer

      Pour intégrer cet élément dans votre propre site web, il suffit de copier et coller le code ci-dessous :

      Taille souhaitée

      480px 800px

      Votre commmentaire