Carte du cours du Rhin au niveau de Rhinau, établie «pour faire connaître le danger auquel est exposé ce lieu par le ravage du fleuve», 1779, 45 x 93 cm, ADBR C 526 (fonds de l’intendance d’Alsace, travaux du Rhin). © Pascal Disdier / CNRS

Dégâts des eaux et archives ?

Publié le 24/01/2018

La France subit en ce moment des inondations particulièrement destructrices qui touchent non seulement les particuliers et les entreprises, mais également les collectivités territoriales.

Dans ce contexte d’urgence, les Archives départementales du Bas-Rhin sont saisies par des communes qui constatent des infiltrations d'eau et le développement de micro-organismes sur leurs archives et collections d'ouvrages reliés. Les caves qui hébergent les archives sont particulièrement exposées en ce moment.

Afin de protéger les archives des communes et groupements de communes, quelques mesures simples mais efficaces peuvent être prises pour éviter des dégâts importants dans les zones inondables ou dans des locaux exposés à des infiltrations d’eau :

  • Contrôler régulièrement les conditions climatiques des locaux : les micro-organismes et moisissures peuvent se développer dès qu’un local atteint les 60 % d’humidité relative ; et le risque augmente fortement lorsque la température atteint les 25° voire plus, comme on le connaît en Alsace à la fin du printemps et en été ;

  • En cas d’humidité avérée, ventiler les locaux voire recourir pendant un certain temps, à un déshumidificateur, si le local n’est pas trop grand ;

  • Maintenir propres les locaux car les micro-organismes se développent plus facilement dans des endroits poussiéreux  et mal entretenus ;

  • Contrôler de temps en temps, tout particulièrement lorsque la température de l’air est élevée, l’état des boîtes d’archives ou des ouvrages reliés afin de repérer le développement de taches suspectes ;

  • Surélever les rayonnages ou condamner leurs tablettes basses lorsque les locaux sont en zone inondable ;

  • Ne pas coller les rayonnages à un mur pour éviter l’humidité par capillarité (15 cm est l’espace minimal recommandé entre un mur et un rayonnage).

En cas d’inondation ou d’infiltration :

  • Contacter sans tarder les Archives départementales ;

  •  Evacuer les archives sinistrées dans un local sain pour les faire sécher (enlever les boîtes de protection, étaler les piles d’archives et introduire des buvards ou papier de type sopalin pour accélérer l’absorption de l’humidité, ventiler l’ensemble) ;

  • Assécher le local dans un second temps, puis le nettoyer voire désinfecter (javel diluée pour les murs, sols et plafonds ; alcool à 70 % pour les rayonnages puis les sécher soigneusement).

  • Documenter le sinistre en photographiant les locaux et les archives.

Les Archives départementales du Bas-Rhin sont à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.