Plan d'une aiguiserie de la manufacture royale d'armes blanches du Klingenthal, 1810. ADBR, 100 J 280. © Archives départementales du Bas-Rhin.

Manufacture d'armes blanches à Klingenthal

Klingenthal est un hameau du Bas-Rhin situé dans l'arrondissement de Molsheim, canton de Rosheim. Klingenthal est une annexe des communes de Boersch et d'Ottrott, séparées par la rivière Ehn qui partage le hameau en deux.

Sommaire

La manufacture d'armes blanches

Dès 1729, Louis XIV avait envisagé la création d'une manufacture d'armes blanches. ce projet est concrétisé le 15 juillet 1730, lorsque le souverain accorde à Henri Anthès des lettres patentes pour : « L'établissement d'une Manufacture Royale d'Armes Blanches au service des troupes du Roy, et privilège pour trente années». L'établissement, à la tête duquel se succèdent plusieurs entrepreneurs, se développe rapidement. Les différents noms que la manufacture adopte au fil de l'Histoire témoigne de la succession des régimes politiques : Manufacture Nationale d'armes de Guerre sous la Révolution, Manufacture impériale d'armes blanches durant le Premier Empire et Manufacture Royale sous la Restauration. En 1838, l'établissement est vendu aux enchères et se voit racheté par l'entreprise Couleaux qui continue d'y produire armes de guerre, puis des fleurets et épées d'escrime, de l'outillage agricole (faux et faucilles) et enfin des baïonnettes à partir de 1866. La manufacture connaît le déclin au XXe et son dernier martinet (marteau-pilon activé par l'énergie hydraulique) est définitivement arrêté en 1962.

Sources conservées aux archives départementales du Bas-Rhin

Les Archives départementales du Bas-Rhin ont acquis, sous la cote 100 J 280, un recueil de mémoires sur la manufacture d’armes blanches de Klingenthal et sur son fonctionnement. Cette série de documents, dont les dates s'échelonnent de 1773 à 1812 est notamment remarquable pour sa série d'illustrations réalisées à la main sur le parc des équipements de l'établissement.