Papiers Heitz-Sand.- Papiers Marthe Heitz, épouse Sand : carte du Reichsarbeitsdienst (22 novembre 1942), ADBR 100 J 344. © Archives départementales du Bas-Rhin

Enseigner la Deuxième Guerre mondiale

2019 - boîte à outils

Public cible :

    • au collège : 3e et LCR
    • au lycée : 1ère






Des ressources clefs en main pour une exploitation en classe

> le camp de concentration du Struthof / KL-Natzweiller (2015)

> la déportation des Juifs de Reichshoffen : étude de cas (2009)

Des visites et des séances thématiques aux Archives

Au choix de l'enseignant. A titre d'exemple, des séances sont possibles sur les axes suivants :

> l'Evacuation
> la vie quotidienne dans l'Alsace nazie
> la résistance au nazisme en Alsace (étude de cas : Moi, Marcel Weinum, 16 ans en 1940)
> la campagne d'Alsace et la Libération (1944-1945)
> l'épuration après guerre
> justice et réparations à travers les procès d'après-guerre (étude de cas : le convoi 62)
> malgré eux : le procès d'Oradour sur Glane
> mémoire(s) de la 2e Guerre mondiale
etc.




Monter ou intégrer un projet pédagogique avec l'aide des Archives

Les a(A)rchives se prêtent parfaitement à l'élaboration d'un projet pédagogique avec une classe ou un établissement, qu'il revête une dimension citoyenne ou mémorielle... Le matériau que représentent les documents d'archives déborde largement le champ historique et permettent aux enseignants de plusieurs disciplines de se réunir autour d'un projet.

Une offre idéale dans le cadre d'un projet de classe!

  • en présence du professeur du service éducatif
  • travail en petits groupes
  • à partir de documents d’archives

Les enseignants peuvent choisir d'intégrer un dispositif existant, parmi lesquels :



> le Concours national de la Résistance et de la Déportation

porté par le Ministère de l'Education nationale et de la jeunesse

  • Le concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) est ouvert aux collégiens de troisième et aux lycéens en France et dans les établissements scolaires français à l'étranger.
    Il perpétue chez les élèves la mémoire de la Résistance et de la Déportation pour leur permettre de s'en inspirer et d'en tirer des leçons civiques dans leur vie d'aujourd'hui. 

  • Ce concours s'inscrit ainsi dans une démarche d'éducation à la citoyenneté et est une composante essentielle du parcours citoyen de l'élève.

  • Chaque année, un thème est défini, pouvant faire l'objet d'un véritable travail interdisciplinaire. 

    • 2018-2019 : "Répressions et déportations en France et en Europe, 1939-1945. Espaces et histoire".

    • 2019-2020 : "1940. Entrer en Résistance. Comprendre, refuser, résister".



> le concours Bulles de mémoire

organisé et porté par l'ONAC

  • L'Office national des anciens combattants et victimes de guerre propose aux collégiens, lycéens et aux jeunes de niveau équivalent, ou souhaitant s'inscrire individuellement, de participer à un concours de bande dessinée autour de la mémoire des grands conflits du XXe siècle, selon un thème précis renouvelé chaque année.

  • Le thème annuel, différent chaque année, invite à la pluridisciplinarité.

    • Thème 2018-2019 : « après la guerre, se reconstruire ».

    • Thème 2019-2020 : « S’engager pour la République ».



> le dictionnaire biographique Convoi 77

L'objectif du projet, porté par une association avec le soutien de l'Union Européenne et, en France, du Ministère de l'Education et de la Recherche, est de reconstituer l’histoire personnelle de chacun de 1321 déportés du dernier convoi ayant quitté Drancy pour Auschwitz le 31 juillet 1944.

Des collégiens et lycéens de chaque pays concerné, sont invités à rechercher dans leur ville ou leur village, les traces de ces personnes déportées qui naquirent et vécurent là où ils vivent aujourd’hui, que leurs grands-parents ont peut-être côtoyées ou même connues.

En 2018, une classe du collège de Wingen-sur-Moder a réalisé des recherches sur Henoch SAMUEL et son épouse Palmyre LEVY. Les élèves sont venus travailler sur des documents conservés dans les fonds des Archives départementales afin de pouvoir alimenter la notice biographique désormais accessible sur le site Convoi 77.

A ce jour, 153 notices ont été publiées. Ce chiffre correspond à 11 % des déportés du Convoi 77.



> apposer un "pavé de mémoire"

Le projet de poses de Stolpersteine, à la fois historique et artistique, revêt une forte valeur mémorielle et pédagogique. Les enseignants commencent à s’emparer de ce matériau avec des projets en germe à Wissembourg, Bouxwiller et Barr, notamment.

Les Archives départementales sont associées aux recherches biographiques sur les victimes et proposent d’accompagner les enseignants désireux d’intégrer le projet. La journée pédagogique du 17 mai 2019 organisée aux Archives départementales a permis d'éclairer le sujet et de susciter l’envie de contribuer à l’enrichissement de ce mémorial atypique.

Par le biais de ces petits cubes de laiton, essaimés dans 22 pays, on peut lire la tragédie européenne : peut-être plus efficacement qu’un grand mémorial, il montre la terrible emprise des nazis sur le territoire européen, la multiplicité des victimes, la dissémination du drame, dans chaque rue, devant chaque maison.

Etudier le parcours de vie d’un déporté en recourant aux documents d’archives est un outil pédagogique remarquable pour aiguiser l’esprit critique et contrer le négationnisme.

En effet, la force contenue par le registre ou la liasse est celle du « réel », du « vivant », de la « vérité » pour citer l’historienne Arlette Farge (le goût de l’archive, 1989). Sa découverte et son utilisation susciteraient-elles tant d’émotion si l’archive n’était effectivement dotée du pouvoir étrange de rendre présent ce qui n’est plus ? Et le retour à la communauté des vivants passe désormais par la couleur et la matérialité granulaire de ces minuscules particules d’encre et de papier mêlées... 

En 2019, les Archives ont accompagné les élèves de 1ère du lycée technique Oberlin à Strasbourg, ainsi que du lycée des Pontonniers, à Strasbourg. Elles ont également répondu à 5 demandes de recheches d'enseignants désireux de monter un projet avec une classe. Les premières victimes pour lesquelles un pavé a été posé en Alsace sont juives.

Les recherches en cours et à venir incluent d'autres catégories de victimes (résistants politiques, pensionnaires de l'hôpital du Sonnenhof, homosexuels et tsiganes).


> Le Printemps de l'Ecriture

Les fonds conservés aux Archives départementales peuvent également servir d'amorce ou d'accroche pour un projet d'écriture avec une classe, dans le cadre du Printemps de l'écriture, par exemple.

  • Concours organisé annuellement par l'académie de Strasbourg  (Direction de l'action artisitique et culturelle -- DAAC) et la DRAC Alsace.

  • Thème 2019 : "par hasard".
  • Thème 2018 : "chut".

Téléchargement

  • Quelles sources d'archives consulter pour établir la biographie d'une victime de la Shoah? - Archives départementales du Bas-Rhin

    Quelles sources d'archives consulter pour établir la biographie d'une victime de la Shoah?

    Présentation effectuée le vendredi 17 mai 2019 dans le cadre de la journée pédagogique "l'utilisation des Stolpersteine pour l'enseignement de la Shoah et la prévention des crimes contre l'Humanité", aux Archives départementales du Bas-Rhin

    • TYPE :

      PDF

    • POIDS :

      2.2 Mo

    • Nbre de page :

      25

    • Langue :

      FR

    Consulter Prévisualiser