Quatre blocs sculptés provenant du monument français de 1909

Monument commémoratif existant à Altenstadt /commune de Wissembourg

la bataille de Wissembourg

Localisation

à 50 mètres en arrière du monument français moderne du Geisberg

Inscriptions

Inscription originelle à l'exclusion de toute autre légende :
" Aux soldats français
morts pour la patrie"

Informations sur les protagonistes

​La bataille de Wissembourg ou bataille du Geisberg fut la première bataille de la Guerre franco-prussienne de 1870. Elle eut lieu le 4 août 1870 et opposa les 8 000 hommes de la 2e Division d'Infanterie du Général Abel Douay (qui y trouva la mort) aux 60 000 hommes de la IIIe Armée de Frédéric-Guillaume, prince royal de Prusse. Cette victoire prussienne, qui fit 2 300 morts côté français et 1551 côté prussien, fut décisive pour le sort du Second Empire français.

Informations sur l'ouvrage

Ce monument, oeuvre du sculpteur strasbourgeois A. Schultz, construit à l'initiative d'Auguste Spinner, peintre-décorateur de Wissembourg et d'un comité qu'il a créé, était situé au centre de l'un des champs de bataille. Il a été inauguré du 17 au 19/10/1909 sous la domination et avec l'accord de Guillaume II. 
Le monument comportait un obélisque couronné par un coq gaulois. Sur le socle se dressait une statue de bronze de femme ailée représentant le Génie de la Patrie. Aux angles figuraient des coiffes et des trophés militaires symbolisant les grandes batailles du XVIIIe et XIXe siècle au Geisberg.
Est : époque Louis IV (1705 - Maréchal Willars)
Ouest : époque Louis XV (1744- Pandours et Croates)
Sud-Ouest : époque Révolution (1793 - Général Hoche)
Il manque celui du 4 août 1870 avec l'aigle napoléonien.
Le monument a été dynamité en 1940 par les nazis et le bronze envoyé à la fonte.
Seuls subsistent ces quatre blocs et le coq réemployé au sommet du monument moderne inauguré en 1960. Le coq avait été coulé dans du bronze provenant de la place de Belfort.

Source(s) complémentaire(s)

- Souvenir Français. Plan ancien du Geisberg. (document consultable aux Archives départementales du Bas-Rhin sous la cote 40 Fi 1)
TOMASETTI, Philippe, Auguste Spinner, un patriote alsacien au service de la France. Pages 31 à 62. Edition Place Stanislas (document consultable aux Archives départementales du Bas-Rhin sous la cote 8° 5872)
- EICHINGER, Louis, Cartes des champs de bataille de 1870 au nord de l'Alsace. (document manuscrit consultable aux Archives départementales du Bas-Rhin sous la cote 100 J 179)
- SCHLICK, Georges, "L'inauguration du monument français au Geisberg en 1909". L’Outre-Forêt N° 137, pages 2 à 15. Imprimerie Valblor (document consultable aux Archives départementales du Bas-Rhin sous la cote REV 185/137)
- BOURSON, Paul, Souvenirs personnels (extraits d'une copie non daté d'un article des Dernières Nouvelles d'Alsace)
- Auteur inconnu, Le monument reconstruit du Geisberg (extrait des Dernières Nouvelles d'Alsace du 15 novembre 1960)
- WACKENHEIM, Auguste, L'histoire des cartes postales, page 40 et 41 (extrait d'une photocopie non datée disponible au Souvenir Français)
- Ville de Wissembourg, Le MONUMENT du GEISBERG, 1909-1960. Imprimerie de Wissembourg (photocopie d'une plaquette éditée par la commune disponible au Souvenir Français de Wissembourg)
- HANSI, Mon village - ceux qui n'oublient pas, 1913. dessin des enfants d'Auguste Spinner, délégué général du Souvenir Français, devant l'obélisque du Geisberg. collection du musée de l'armée http://www.musee-armee.fr/collections/base-de-donnees-des-collections/objet/mon-village-ceux-qui-noublient-pas-images-et-commentaires-par-loncle-hansi.html (dernière consultation le 09/05/2017)

Signaler une erreur

Galerie d'images 6 voir toutes les images

  • Archives départementales du Bas-Rhin
  • Jean-Marie Weiss / Archives départementales du Bas-Rhin
  • Archives départementales du Bas-Rhin
  • Archives départementales du Bas-Rhin
  • Archives départementales du Bas-Rhin
  • Archives départementales du Bas-Rhin