Mémorial de la guerre 1870-71

Monument commémoratif existant à Reichshoffen

la bataille de Woerth-Froeschwiller

Localisation

route de Froeschwiller
D28
67110 Reichshoffen

Inscriptions

 "1870 1970"

Informations sur les protagonistes

​Après la défaite à Wissembourg le 4 août 1870 contre l’armée coalisée allemande, le Maréchal Mac-Mahon établit son état-major au château de Reichshoffen. Le champ de bataille, quant à lui, se situait sur les hauteurs de Froeschwiller, Elsasshausen, Woerth et Morsbronn. Le 6 août, l’armée française subit une lourde défaite face aux Allemands (35 000 hommes contre 140 000) après deux charges héroïques : celle du Général Michel à Morsbronn vers 13h30 et celle du Général Bonnemains à Elsasshausen aux environs de 15h30. Depuis la gare de Reichshoffen, l’empereur Napoléon III est avisé par télégramme de l’issue funeste, d’où le nom de « Bataille de Reichshoffen » pour les Français, les Allemands la nommant "Schlacht von Wörth".

source : site internet officiel de la commune de Reichshoffen : http://www.reichshoffen.fr/Les-Monuments.html (dernière consultation: 5/10/2015)

Informations sur l'ouvrage

Le monument érigé en 1970 commémore le centenaire de la charge des cuirassiers du 6 août 1870 sous le commandement du Maréchal Mac-Mahon. L’endroit correspond au lieu où étaient regroupés les régiments de cuirassiers avant la charge. Il a été conçu par Jean-Claude Bernard, 1er Grand Prix de Rome. Les marches symbolisent, en descente, la charge des cuirassiers et en montée, leur glorieux sacrifice. Les 2 blocs, portant les dates de 1870 et 1970, symbolisent la réconciliation franco-allemande concrétisée par la signature du Traité de Paris le 23 janvier 1963 par le Général De Gaulle et le chancelier allemand Konrad Adenauer.

Source(s) complémentaire(s)

Le tableau « La Charge des Cuirassiers de Reichshoffen » a été peint en 1886, par Théodore Levigne (1848 – 1912), pour dédommager le tenancier du café de la Patrie de Lyon. Cette toile est acquise par la Ville de Reichshoffen en 2007 puis la Société d’Histoire de Reichshoffen et environs en confie la restauration à François Péquignot. Lors de la rénovation de la mairie en 2010, cette œuvre de 214 x 460 cm a trouvé sa place sur le mur est du hall d’accueil.

Signaler une erreur

Galerie d'images 2 voir toutes les images

  • Jean-Marie Weiss / Archives départementales du Bas-Rhin
  • Jean-Marie Weiss / Archives départementales du Bas-Rhin