Tombe du garde mobile Samuel Baliveau

Tombe existante à Haguenau

soldat français impliqué(s) dans le siège de Strasbourg

Nom(s)

​Samuel Baliveau
soldat de la garde nationale mobile

Localisation

réf: 13-2-14-stèle 792
cimetière israélite
rue de l'ivraie
67500 Haguenau

Inscriptions

"792
Les jeunes gens
de Haguenau
BALIVEAU Samuel
tombé pour la France
à Strasbourg
le 11 7bre 5630*"
* L'année 5630 du calendrier hébraïque correspond à 1870
sur la face arrière :
Inscription en hébreu
traduction de David Lilti :
"Monument pour l'âme de Chemouel (Samuel), fils de l'honorable Issa'har le Lévi. Oh, comme sa compagnie nous
était bonne et agréable comme un jeune marié qui accueille ses invités …au bruit de la guerre dans le
camp ….avec ceux de sa génération... de la grande ville... avec les hommes de son pays... sa
maison.... "
Au vu de la dégradation de la stèle, la traduction est incomplète. 

Informations sur les protagonistes

​Né à Haguenau, Samuel Baliveau est décédé à 23 ans à l'hôpital militaire de Strasbourg des suites de ses blessures. Il était célibataire.

Informations sur l'ouvrage

La stèle originale, abîmée, a été déposée en 1990 et remplacée par une copie non-conforme.
Elle se trouve aujourdhui à l'entrée du cimetière, côté gauche, appuyée contre le mur de la rue de l'Ivraie.
L'épitaphe d'origine n'est pas lisible, la face avant étant posée côté mur.

Ces renseignements ont pu être collectés avec l'aide de M. Jean-Louis Lévy, de M. Jean-Pierre Kleitz et de M. Avraham Malthête.

Source(s) complémentaire(s)

- Souvenir Français. Plan ancien du cimetière. (Document consultable aux Archives départementales du Bas-Rhin sous la cote 40 Fi 1)
- Registre des décès de la commune de Strasbourg. Enregistrement N° 2929 en date du 13/09/1870. (registre consultable à partir du site internet des Archives Départementales du Bas-Rhin par l'outil de recherche ADELOCH)

Signaler une erreur

Galerie d'images 4 voir toutes les images

  • Jean-Pierre Kleitz
  • Jean-Marie Weiss / Archives départementales du Bas-Rhin
  • Jean-Marie Weiss / Archives départementales du Bas-Rhin
  • Archives départementales du Bas-Rhin